mardi 3 mars 2009

Gâteau au chocolat à l'Armagnac


J'ai un sale rhume. Je ne goûte rien, absolument rien et s'il y a quelque chose que j'aurais vraiment aimé goûter c'est ce gâteau. Tout ce que je pouvais détecter c'est la texture, lourde et dense à souhait. Je m'en remet aux goûts de l'homme de la maison qui a un palais fin, même enviable, mais qui n'aime pas le sucré... dans RIEN. C'est avec beaucoup d'efforts de sa part à décrire objectivement le gâteau que je vous laisse son compte-rendu:
1- Il a repéré un goût lointain de noix mais n'aurais jamais pu identifier laquelle a été utilisée dans ce gâteau.
2- Aucunes effluves d'alcool, c'est tout comme s'il y en avait pas.
3- Les pruneaux aussi sont difficilement détectables, ils ressortent légèrement à travers le chocolat, ils semblent que leur utilité soit plus pour humidifier le gâteau (ils étaient hachés finement, volontairement, sachant que M. n'aime pas les pruneaux... c'est trop sucré!).
4- Le goût de chocolat surpasse tout. Mon fils de 4 ans ajoute: "Si les abeilles faisaient du chocolat à la place du miel, on aurait l'impression de manger une ruche".
5- Il y a place à couper la quantité de sucre dans le gâteau (non?!?)
6- "Même si tout les ingrédients ne ressortent pas individuellement, c'est l'amalgame de ceux-ci qui en font un des meilleurs gâteaux que j'ai mangé (oui, oui, il est capable d'objectivité). Si seulement tu pouvais goûter Julie, tu aurais laissé tomber ta fourchette, fermé tes yeux et dit hmmmmmmm, je crois mourir."
Gâteau au chocolat à l'Armagnac

Pour le gâteau:
2/3 t. de pacanes moulues finement
1/4 t. de farine
1/4 c. à thé de sel
12 pruneaux frais, dodus et humides coupés en morceaux
1/4 t. + 3 c. à tab. d'eau
1/4 t. d'Armagnac (ou cognac, brandy, Scotch whisky)
7 onces de chocolat mi-amer haché grossièrement
1/2 t. de beurre, en 4 morceaux
3 gros œufs, séparés
2/3 t. de sucre

Pour le glaçage:
3 onces de chocolat mi-amer haché grossièrement
3 c. à tab. de sucre à glacer
3 c. à tab. de beurre mou

Centrer la grille au centre du four et préchauffer à 375ºF. Beurrer un moule à charnière de 8 po. de diamètre, déposer un papier parchemin au fond du moule et beurrer aussi. Enfariner l'intérieur du moule.
Mélanger ensemble les noix, la farine et le sel, réserver.
Mettre les pruneaux dans une casserole avec 1/4 t. d'eau et cuire jusqu'à ce qu'il ne reste presque plus d'eau. Retirer la casserole du feu, verser l'alcool sur les pruneaux, reculer et faireflamber. Quand les flammes s'éteignent, mettre les fruits et tout liquide restant dans un bol pour faire refroidir.
Mélanger le chocolat, le beurre et 3 c. à tab. d'eau dans un bol et faire fondre doucement au bain-marie, ne pas trop faire chauffer.
Dans un grand bol, fouetter les jaunes d'œufs avec le sucre jusqu'à ce que la préparation blanchisse et épaississe. À la spatule, ajouter d'abord le mélange de chocolat, ensuite le mélange de noix et finalement les pruneaux et tout liquide restant.
Au batteur, monter les blancs d'œufs en neige. Ajouter le quart à la préparation de chocolat, puis le reste en pliant délicatement. Verser dans le moule préparé et cuire 28 à 32 min. Laisser refroidir le gâteau sur une grille 10 minutes avant de démouler et laisser refroidir complètement avant de glacer.
Pour le glaçage, fondre le chocolat, ajouter le sucre à glacer, puis le beurre un peu à la fois jusqu'à l'obtention d'un glaçage lisse. Verser le glaçage sur le gâteau et étendre. Attendre que le glaçage soit ferme avant de servir.

Un merci à Lyb du blog And then I do the dishes (à qui je pense quotidiennement quand ensuite je fais la vaisselle!) qui a choisi cette recette pour les Mardis avec Dorie!

Imprimer la recette.

15 commentaires:

chocolatechic a dit…

Beautiful cake.

Esther B a dit…

Hi! Hi! Belle façon de décrire ton merveilleux gâteau!! Ton ti mari et moi ne serions pas compatibles moi j'ai la dent trop sucrée!!
Tes photos sont encore super belles!!

Isabelle a dit…

dommage que tu n'aies pu y goûter car c'était vraiment excellent !
Super réussi Julie :)

vibi a dit…

En effet, tu aurais certainement laissé tombé ta fourchette...

Bon, ça aurait pu être bien pire si tu t'étais faite attaquer par une ruche d'abeilles protégeant leur patrimoine collectif... mais comme le seul réel déplaisir de ce gâteau, c'est le nombre de bols à laver (dans ton cas, apparemment à la main!), on va s'en tenir à combien ton résultat est extra beau... et malheureusement pour toi, sublimement bon!

T'aurais pas envie d'en congeler un 'ti bout pour voir?

PheMom a dit…

Really beautiful!

Julie a dit…

Merci chocolatechic, Esther B, Isabelle, Vibi et Phemom.
Oui Vibi, je m'en garde un morceau!

Tracey a dit…

What a gorgeous cake! Your photos are lovely.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Une vraie tuerie! Magnifique!

Bises,

Rosa

Anne-Sé a dit…

Quel dommage que tu n'aies pas pu en profiter !

Linda a dit…

Your cake turned out beautiful!!! I love how moist and chocolatey it looks.

LyB a dit…

Je suis désolée que tu n'aies pu goûter le gâteau, j'aurais aimé connaître ton opinion. :) Le commentaire de ton fils est trop "cute", c'est fou ce qu'ils peuvent avoir de l'imagination à cet âge! Enfin, ton gâteau est superbe, j'espère que tu le referas quand tu te sentiras mieux. :)

Julie a dit…

Merci Tracey, Rosa, Anne-Sé, Linda et Lyb. Oui je vais certainement le refaire ce gâteau!

LILIBOX a dit…

la consistance a l'air parfaite .Et la photo alléchante !

Julie a dit…

Merci LILIBOX!!!

Anonyme a dit…

Biensur le gateau est magnifique et aussi une si belle presentation que je viens de lire.